Mots-clefs

, ,

viande

Les enfants inscrits dans les écoles maternelles et élémentaires des villes de Bordeaux et Mérignac bénéficient de la restauration fournie par le SIVU.

Le SIVU est un établissement public de coopération intercommunal (EPCI) créé en 2000 et  doté du statut de la fonction publique territoriale. Il a comme vocation unique la gestion d’une Unité Centrale de Production (UCP) culinaire. Cet établissement sert tous les jours de la semaine plus de 21 000 repas aux  enfants des écoles mais aussi aux  seniors des foyers restaurants des établissements d’accueil (RPA), aux  agents municipaux des deux collectivités, ainsi que les repas en portage à domicile en faveur des personnes à mobilité réduites situées sur les communes de Bordeaux et de Mérignac.

Un mastodonte qui en fait un acteur majeur dans l’éducation au goût et au changement des habitudes alimentaires. C’est ainsi que les élèves des écoles  bénéficient d’un repas « végétarien ». L’école n’est-elle pas effectivement  le lieu privilégié pour apprendre les différences culinaires et bousculer les habitudes de consommation?

Sur les petit fascicules remis aux parents, on peut donc voir chaque mois sur ce calendrier un repas signalé en vert, le repas « végétarien ».

Mais avons-nous bien affaire, chaque mois, à un repas végétarien?
Pas de viande, pas de laitage, pas d’oeuf, pas de miel,… Nous sommes ici sur une ligne très restrictive du végétarisme: le végétalisme.
Le végétalisme n’inclut que les végétaux  et exclut tout produit issu de l’exploitation animale (y compris les œufs, lait, fromage et miel).

Alors que le végétarisme, qui exclut la consommation de chair animale pour des motivations diverses,  inclut généralement dans les menus les œufs, les produits laitiers (fromage, beurre, yaourts…) et le miel.

Le repas végétarien servi chaque mois est en définitive un repas végétalien, tout au moins celui de ce mois.

Sur la plaquette du 25 août au 17 octobre 2014,  3 repas  sans être soulignés en vert, sont en définitive végétariens,  avec omelette et produits lactés. Nos enfants mangent donc « végétarien » sans le savoir, sans que les parents s’en offusquent et sans que cela soit signalé par le SIVU…

C’est ainsi qu’ un repas végétarien est donc servi toutes les deux semaines.

Alors pourquoi ne pas aller plus loin, avec un repas par semaine sans viande? SIVU plaît!

Petit rappel: de nombreuses études ont démontré que la consommation de 1Kg de boeuf, produit localement émet autant de CO2 qu’une voiture parcourant 111 km.(31km pour le poulet)
A l’échelle du SIVU et des ses plus de 21 000 repas, cela laisse quelque peu rêveur sur notre impact carbone!

Publicités