Mots-clefs

, , ,

bus2
Au début du mois d’octobre 2014, le rapporteur public a conclu à l’annulation des déclarations d’utilité publique pour la ligne D du tramway de Bordeaux (de la place des Quinconces à Eysines) et le tram-train du Médoc. Dans ses conclusions, il indique que « Le projet présente des lacunes qui ne sont pas anecdotiques concernant son évaluation économique ».

C’est ainsi que le jeudi 23 octobre 2014, le tribunal administratif de Bordeaux lui donne raison en annulant les arrêtés préfectoraux portant sur les déclarations d’utilité publique signées par la CUB de la ligne D du tramway et du tram-train de Blanquefort.

A l’origine, le tribunal administratif de Bordeaux a été saisi par un collectif d’associations: Trans’CUB, Aquitaine Alternatives et le comité de quartier de Caudéran. Ils estimaient que « les trafics attendus sont loin de justifier le tramway sur la ligne du tram-train du Médoc » mais aussi que « la phase 3 du tramway a été engagée dans un vide sidéral de réflexion qui a été voulu, sans les études habituelles et indispensables ».

Les trois associations pointent du doigt aussi le nombre de voyageurs, les taux de rentabilité ou encore les gains de temps qui ont été, selon elles largement surestimés. « La CUB a multiplié les mensonges. Elle a organisé à grands frais et à grand tapage une fausse concertation. Tout était décidé d’avance et les chiffres du dossier sont entièrement biaisés ».

Il faut dire que dès le départ de l’enquête d’utilité publique, le comité de quartier de Caudéran ne cachait pas sa préférence pour un passage par ce quartier afin de desservir les nombreux établissements scolaires et une zone d’habitations bien plus dense (plus de 40 000 habitants) que l’axe en définitive retenu. ( La future ligne D doit passer par la rue Fondaudège pour aboutir au carrefour de Cantinolle, à Eysines, via l’avenue de la Libération, au Bouscat.)

La CUB a aussitôt annoncé qu’elle allait faire appel. Mais cette décision de justice est un coup dur pour le projet dont il est dit que les travaux sont terminés à « presque 80 % ». Les conséquences sont que le calendrier prendra bien deux ans de retard, la CUB se devant de relancer à nouveau deux nouveaux dossiers d’utilité publique.

Alors: modification du tracé ou retard à l’allumage?

bus
Pour Alain Juppé, il n’est pas question de revoir les tracés et même de remplacer les trams par des bus à haut niveau de service (BHNS) avec couloir de bus et priorité absolue aux feux notamment.
C’était pourtant le principal argument de l’association Transcub qui regrettait que les études aient évacuées cette possibilité bien moins onéreuse que le tram. Ils militent en effet depuis le début pour la construction de deux BHNS sur les deux corridors du cadran Nord-Ouest : Caudéran-Saint Médard et Le Bouscat-Eysines.
Ce choix ferait économiser, selon eux, 50 millions d’euros à la CUB et éviterait la solution retenue pour Bruges: construction du pont « Beyerman », prévu au dessus de la voie ferrée Bordeaux-Le Verdon,( ouvrage de 8 m de haut et de 75 m de long ) source de nuisances visuelles, de futurs problèmes de circulation et de gabegie financière.

Alain Juppé, a rappelé la volonté de la CUB «de continuer à doter l’agglomération d’un réseau de transports en commun efficace et performant».
Cette réponse évacue ainsi les arguments des uns et des autres mais interroge sur la volonté de l’éxécutif de passer exclusivement par la solution tram alors que d’autres collectivités ont déjà fait le choix depuis plusieurs années de mixer les solutions.
La ville de Strasbourg a mis en place un HBSN en 2013, le Busway de Nantes circule depuis 2006, Toulouse aura le sien dès 2015. De grandes métropoles européennes s’en sont déjà dotées: Hambourg, Munich, Barcelone, Pékin, ou encore Rio pour le mondial notamment,…
Alors en ces temps de restrictions budgétaires et de difficultés financières, il est peut être temps de relancer le débat sur la nécessité d’installer des rames de tramway sur l’ensemble de l’agglomération.
Car le changement d’époque implique peut être aussi de concevoir de nouveaux projets de déplacements, tout aussi performants et efficaces que le tram, mais certainement bien moins onéreux.
busway. jpg Busway de Nantes, les deux autres photos qui illustrent cet article sont des BHNS et non des tramways…

Publicités