Mots-clefs

, , ,

le-verre-peut-se-recycler-indefiniment_2209516_800x400

Vous ne trouvez pas de bornes de verre près de chez vous? Vous pestez souvent d’être obligé de prendre votre voiture pour recycler vos bocaux et bouteilles vides? Vous vous êtes déjà retrouvé plusieurs fois devant une borne pleine?

Ne désespérez plus, Bordeaux Métropole et Eco Emballage se sont engagés à rattraper le retard de notre agglomération en matière de collecte du verre.

Dans un article du journal Sud Ouest, intitulé  « Le tri du verre à la peine« , le 8 mars 2016,  Eco emballage et les élus de la Métropole ont annonçé  le déploiement d’une centaine de conteneurs sur l’ensemble du territoire.

Il faut dire qu’avec une borne  de verre pour 840 habitants, l’agglomération est très loin de l’excellence en ce domaine, soit une borne pour 500 habitants.

Mais alors que les Bordelais  devraient se  réjouir du fait que notre collectivité prenne enfin la mesure du manque évident de bornes sur certains secteurs, ils devraient peut être  attendre pour voir si ces grandes déclarations seront réellement appliquées sur le terrain.

Car ce n’est pas la première fois que les élus annoncent ces bonnes résolutions. 

Déjà le 9 septembre 2014, ce même journal relatait la signature d’un engagement entre le directeur général d’’Éco-Emballages et le président de la CUB, Alain Juppé, pour relancer la collecte sélective des emballages ménagers, et notamment celle du verre … On pouvait y lire : »Cet engagement vise également à installer de nouvelles bornes de tri du verre. (…) De nouveaux conteneurs seront donc installés et ils seront décorés par des artistes pour les rendre plus attractifs. » Séduisant… sauf que les Bordelais n’ont rien vu venir.

Et cela fait bien des années que cette  situation perdure et que les engagements ne sont pas suivis d’effet. Car la ville de Bordeaux reste le mauvais élève de notre Métropole en matière d’installation de conteneurs à verre. En effet, les bornes de verre manquent  cruellement et celles en place débordent souvent.  D’après Eco-emballage, au moins 56 bornes sur la ville de Bordeaux  manquent à l’appel pour  rattraper ce retard!

C’est dire le manque  sur  la ville de Bordeaux.

L’installation de ces bornes est de la responsabilité des communes et  les élus des quartiers ne se bousculent visiblement pas pour les placer, sur les secteurs dont ils ont la charge.  Il faut dire que les oppositions des riverains sont souvent fortes. Jugées comme  sources de nuisances sonores et visuelles, il faut effectivement  faire preuve de pédagogie pour réussir à implanter ces bornes dans les quartiers. Faute de combattant, l‘intérêt particulier l’emporte bien souvent  sur l’intérêt collectif.

Et maintenant?

Pour l’instant, les Bordelais continueront à se déplacer pour trouver une borne de verre à proximité de chez eux, en espérant que ces nouveaux engagements finiront, enfin, par voir la ville de Bordeaux se mettre  au recyclage du verre.

 

 

Publicités