Mots-clefs

, , ,

patinoire-bordeaux

La mairie de Bordeaux vient d’annoncer qu’elle n’installera pas,  comme chaque année,  sa patinoire éphémère place Pey Berland. Celle-ci sera remplacée par  un marché de Noël solidaire en face de l’hôtel de ville.

Enfin une sage décision compte tenu de l’impact environnemental d’une telle installation.

Fabriquer de la glace, la maintenir la plus froide possible en extérieur pour les patineurs et ce,  même quand les températures de fin d’année dépassent les 10 degrés, rendait difficile la justification de son maintien.

Pourtant pendant onze ans,  la municipalité a installé, à Noël,  cette patinoire devant le Palais Rohan, pour le plus grand bonheur, disaient les élus, des Bordelais.

Rien ne pouvait, à l’époque, faire changer d’avis le maire de Bordeaux. Ni son séjour contraint d’un an au Canada, ni l’agenda 21 de la ville, ni les demandes répétées et argumentées des élus écologistes au conseil municipal, ni la dépense énergétique, ni les fluides frigorigènes responsables de l’effet de serre,  ni même le coût d’une telle installation (plus de 100 00 euros).

La patinoire devait rester en place car il ne fallait pas gâcher la féérie de Noël.

patinoire-glace-bordeaux

Aujourd’hui, changement de discours.  L’heure est aux économies et la mairie indique, comme pour se justifier,  que l’urgence climatique est une priorité.

Les Bordelais apprécieront certainement cette suppression qui va dans le bon sens. Le sondage express du journal Sud Ouest en ligne semble du reste le confirmer.

Regrettons simplement que cette sage décision se fasse tardivement et qu’encore une fois l’argument écologique ne soit pas la raison première de cette suppression.

 

Publicités