Mots-clefs

, , , , ,

darwin-village-ecolo-retranche

L’esprit de l’ écosystème de Darwin sur la rive droite survivra-t-il à l’aménagement des 35 hectares de la ZAC  Bastide Niel?

Le vent va peut être, tourner pour l’équipe de Darwin qui surfe depuis 2009 sur la réhabilitation de ces hectares de friches urbaines situés sur Bordeaux Bastide. Soutenus  par les collectivités et guidés par une réelle vision écologique, ses concepteurs (le groupe Evolution et ses fondateurs, Philippe Barre et Jean Marc Gancille) ont jusqu’à présent réussi à initier une vraie dynamique, non seulement associative et professionnelle, mais surtout humaine sur ce lieu.

Au fur et à mesure de ces  années, Darwin est devenu un lieu incontournable à Bordeaux. Animations, festivals, rencontres, concerts, manifestations,…Darwin est un espace qui génère une énergie collaborative positive. De ce fait, de nombreux acteurs de l’économie sociale et solidaire  sont venus rejoindre cette communauté : Emmaüs, Enercoop Aquitaine, Surfrider fondation…

Il faut dire que ce  lieu atypique se veut laboratoire de transition et a été conçu comme un « éco-système écolo ». Gestion des déchets, de l’énergie, écoconstruction et récupération de matériaux, compostage, agriculture urbaine,…  Le modèle se veut autonome ou tout au moins tente de l’être en suivant de près l’ensemble de ses consommations.

Pourtant ce modèle économique et écologique pourrait être menacé, ou tout au moins perturbé par l’aménagement à venir du quartier.

Si en septembre 2014, ils obtiennent encore le marché de rénovation des anciens Magasins Généraux Sud, soit 7000 m2 qu’ils souhaitent exploiter en  logements et activités économiques et artistiques, ils perdent l’aménagement de l’îlot de la Tête noire (ancien site de production de vinaigre) ainsi qu’une autre parcelle plus en aval sur le quai de Queyries.

C’est le groupe breton Launay et le promoteur girondin Pichet, qui gagnent l’appel d’offre et qui seront aux commandes des futurs aménagements . Deux petites opérations immobilières respectivement d’une cinquantaine de logements chacune qui lancent cependant le démarrage de la future ZAC Bastide Niel; ce qui risque de considérablement changer l’environnement de l’écosystème Darwin.

lcosystme-darwin-3-638

Au final, ce  sont plus de 3400 logements qui sont attendus autour de Darwin. Si Bordeaux  Métropole Aménagement (BMA), pilote l’opération dans le cadre d’une ZAC (zone d’aménagement concertée ), chapeautée par l’architecte urbaniste Winy Maas,  c’est tout de même pas moins de 126 architectes qui plancheront sur  les 140 îlots prévus.

Aujourd’hui, certains espaces associatifs de Darwin sont directement menacés. Hébergés temporairement dans des anciens entrepôts appartenant à la collectivité, ils ont pu y développer différentes activités et participer à la dynamique mais aussi l’enrichir. Cependant la promotion immobilière se fait maintenant plus pressante et lorgne sur ces espaces pour bâtir des aménagements plus standardisés, plus marchands et certainement plus rentables.

Darwin risque vite de devenir un camp retranché, une sorte de petit village écolo, perdu dans ce nouveau quartier en devenir.

Surtout si les prochains aménagements suivent les choix déjà réalisés sur les  Bassins à flots ou sur  le quartier Ginko, livrés à la pression immobilière…

Publicités