Mots-clefs

, , , , , , ,

Bastide niel 2

Le maître Alain Juppé,  vient donc de  siffler la reprise des cours pour les élèves de Darwin… Mais pas exactement dans le sens qu’ils espéraient, avec durcissement des règles et retour aux fondamentaux .

L’éco-système, installé sur les quais de Queyries,  qui impulse une dynamique associative et entrepreneuriale  remarquée à l’échelle nationale se voit ainsi signifié par BMA, Bordeaux Métropole Aménagement l’arrêt du développement de cette expérience, démarrée en 2009, sur d’anciennes friches ferroviaires et militaires.

Ce retour à la réalité pour les concepteurs de Darwin est d’autant plus difficile qu’ils sont  nombreux,  ceux qui ont cru possible un aménagement différent de la ville.

Mais aujourd’hui , finis le village d’hébergement solidaire, le site de l’agriculture urbaine ainsi que celui d’Emmaüs,… En tout,  c’est plus de 40 associations soit plus de 5000 adhérents et encore plus d’utilisateurs qui sont priés d’aller voir ailleurs, peut être sur Bordeaux, mais certainement pas sur le site de Darwin.

Les élus de Bordeaux Métropole en confiant le projet d’aménagement de la ZAC (zone d’aménagement concertée) à l’architecte Winy Maas avaient déjà une idée de ce qu’ils souhaitaient pour ce secteur de la ville.  Le plan-guide des futurs aménagements des 35 hectares du futur quartier Bastide-Niel, très dense,  risque certainement de bousculer et modifier l’écosystème de Darwin.

Si la dynamique perdurera certainement, du fait d’un réel désir de  ses concepteurs d’œuvrer en ce sens, l’esprit de Vauban, écoquartier réputé de Fribourg en Allemagne peu à peu s’éloigne.

Car des récents exemples bordelais effraient.

Il ne suffit pas de plaquer des termes génériques « tendances » pour réussir la mue d’une ville. L’ « écoquartier » Ginko et le quartier soit-disant à « énergie positive » des Bassins à flots en sont les preuves les plus récentes.

La frénésie immobilière bordelaise ne s’arrêtera donc pas à Bastide Niel. Si on nous annonce sur le papier durabilité et intimité, la densité sera aussi à l’oeuvre avec pas moins de 3 400 logements, 22 500 m2 de commerces, 53 990 m2 d’équipements, 27 000 m2 de tertiare et 13 500 m2 de locaux d’activités. Un programme de construction de 355 500 m2 sur lequel planche 126 architectes pour bâtir les 140 îlots de ce secteur.

bastide-nieljpg

Dès 2016, les initiateurs de Darwin savaient à quoi s’en tenir et espéraient peut être une prise de conscience de nos décideurs. Le risque existait, il est aujourd’hui aux portes de Darwin qui voit ses  ambitions considérablement réduites.

Si la bataille sur le terrain semble perdue, celle sur le terrain des idées fait son chemin avec certains masques qui tombent.

Une autre ville est certainement possible mais pas avec les aménageurs actuels de Bordeaux qui livrent, quartiers après quartiers,  mois après mois, la ville aux investisseurs et aux promoteurs immobiliers.

Publicités