Mots-clefs

, , , , , , ,

img_1175

En matière de déplacement,  vouloir réaliser un classement exhaustif des aménagements  cyclables les plus dangereux ou les plus incongrus peut s’avérer compliqué.  C’est, du reste peut être la raison pour laquelle,  l’association Vélocité, spécialiste sur le sujet,  n’en propose plus depuis quelque temps.

Il faut dire qu’avec un réseau de pistes et de bandes cyclables qui dépasse les 200 km intra-muros,  un recensement bordelais un tant soit peu objectif relève  certainement du défi.

Toutefois, en discutant avec les cyclistes, on s’aperçoit rapidement que certaines réalisations reviennent  souvent dans les commentaires.

Voici donc une tentative de  « flop dix « des voies cyclables les plus « décoiffantes » sur Bordeaux centre (classement  incomplet et très partial, chaque cycliste ayant son parcours quotidien du combattant…)

  • Flop 10: Côté Bassins à flots, la piste  du port. Comme ce territoire est géré en indépendant par le port autonome et qu’il n’a jamais été possible de trouver un véritable interlocuteur, cet aménagement n’a fait que s’abîmer. Avec les nombreux  projets immobiliers sur le secteur, la vision  en terme de « sentes »devient  plus proche de la zone de rencontre que d’un véritable itinéraire cyclable…
  • Flop 9 : Quai Deschamps après le pont de pierre , on récupère la voie verte en se retrouvant  en  contact direct avec les bus.
  • Flop 8: le cours de l’Yser et généralement les pistes autour des Capucins avec par exemple la section entre le cours de la Marne et la rue Cazemajor.
  • Flop 7: la discontinuité vers Mérignac (belle piste avenue de la libération , puis plus rien…)
  • Flop 6: La piste (Rue Francois de Sourdis) devant le Conseil Régional… , qui se termine sans plus de raison, si ce n’est peut être de laisser la place à l’entrée de l’immense parking de l’hôtel de Région

piste-cyclable-impasse

  • Flop 5: L’entrée de la piste cyclable depuis la place de la Victoire pour prendre le cours Pasteur. Sur cette partie, les vélos doivent au départ partager le trottoir avec les piétons, tout ceci au ras des commerces…. La sortie, juste avant le cours Victor Hugo, qui se faufile entre les tables de la Brasserie et se termine sur le trottoir n’est pas moins tendue.

bordeaux-pistes-cyclables

  • Flop 4: la rue Pasteur à Caudéran  où la bande cyclable  s’assimile plus à un caniveau cyclable.

piste-cyclable-bordeaux-reduite

  • Flop 3: La piste cyclable des quais, rive gauche, côté fleuve, mériterait un balisage plus clair au sol afin de tenter de règlementer la circulation des vélos et d’éviter les tensions avec les piétons, tout au moins jusqu’au quai des marques. Après, la circulation devient plus difficile compte tenu du rétrécissement devant les magasins.
  • Flop 2: La piste cyclable des quais, rive gauche, côté circulation automobile. Plusieurs points posent problème: au niveau du quai des marques, les cyclistes doivent choisir entre continuer avec les voitures ou se retrouver à slalomer les chalands sur le trottoir. Au niveau du miroir d’eau, le manque de signalétique crée souvent des conflits avec les piétons qui cherchent à traverser pour rejoindre les façades des quais.
  • Et enfin Flop 1: La piste cyclable des boulevards, la plus dangereuse,  la plus polluée, la plus longue (au moins 16 km aller-retour) et la plus commentée… Avis aux intrépides!

Et certainement , plein d’autres flops oubliés ou à venir!

Il aurait été possible de faire aussi un classement à partir de l’entretien douteux de ces pistes (cours de Verdun, cours de la Somme vers Nansouty, axe campus -gare,…)  ou encore de l’absence de  balisage. (cours du maréchal Foch,…)

(merci à Muriel S-R et Delphine J. pour leurs remarques de « spécialistes » toujours avisées sur ce sujet)

Publicités