Étiquettes

, , , , ,

menu végétarien

Il y a-t-il quelqu’un au SIVU (syndicat intercommunal à vocation unique) de la ville de Bordeaux et de Mérignac qui maîtrise encore quelque peu la communication en faveur des familles ?

La question mérite d’être posée depuis que la plaquette des menus distribuée dans les écoles met en lumière un « Menu végétarien pour tous ».

Jusque là, rien de problématique, bien au contraire. si ce n’est que cela se corse depuis que ce rendez-vous mensuel est devenu hebdomadaire…

Cette louable initiative est actuellement gâchée par le contenu même de ces repas. Ainsi depuis la rentrée, les enfants se voient proposer un « repas végétarien », effectivement sans viande, mais pas sans poisson.

Alors pourquoi, ne pas tout simplement intituler ces  menus  » sans viande »,  plutôt que  » végétariens » ?

Si on pouvait penser à une erreur lors de l’édition de la première plaquette, il semble malheureusement que depuis la communication municipale continue sur sa lancée en identifiant « végétarien » et en vert ce repas hebdomadaire.

En vert mais toujours aussi peu clair.

Le végétarisme est-elle une notion trop compliquée à comprendre pour les diététiciens ou les nutritionnistes du SIVU ? Si c’est le cas, il y a de quoi sérieusement s’inquiéter…

Lundi 5 février, un menu végétarien était proposé: Galette végétale, Flan de courgettes, rondelé nature, dessert : parfait!

Jeudi 8 février, cela se complique. Le repas,composé de carottes rapées, d’une omelette au fromage et d’haricots verts n’est pas identifié comme menu végétarien… Bizarre mais deux repas végétariens durant la même semaine, on ne va pas se plaindre.

Les choses se gâtent avec le lundi 26 février.  Une tortilla, épinards à la crème , Leerdammer sera servi sans l’appellation « végétarien ». Etrange. D’autant plus étrange que deux jours plus tard, le 28 février le menu végétarien propose macaroni Bolognaise au thon!

Et pour couronner le tout, le vendredi 30 février,  un menu sans viande, éventuellement « végétarien » selon les critères du SIVU (Tajine de Colin, semoule, Mimolette) clôture une semaine de classification culinaire des plus étranges.

Affaire à suivre…

Publicités