Mots-clés

, , , , , , ,

Vegan Bordeaux

A Bordeaux, le végétarisme a le vent en poupe.

Il est vrai que le mouvement est général. En France, depuis trois années consécutives, la consommation de viande à domicile des ménages se réduit en volume.  Les français semblent se  tourner vers  de nouvelles manières de consommer .

Bordeaux ne fait donc pas exception à la règle. Aujourd’hui, sur internet, on ne compte plus le nombre de blogs ou sites bordelais qui nous proposent des  top 5 , 10 ou même 15 des restaurants végétariens. Certainement le signe d’un changement d’époque.

C’est sûrement aussi la raison pour laquelle le VeggieWorld pose, pour la première fois ses valises dans la capitale girondine.

Le mouvement vegan va plus loin que le végétarisme  (qui exclut viande et poissons mais peut accepter oeufs ou lait), c’est avant tout un mode de vie qui refuse toute exploitation et souffrance des animaux.

Cette année, comme Marseille, Lille ou Paris, Bordeaux accueillera ce salon des produits véganes et éthiques, né en Allemagne en 2011. Cette vitrine du mode de vie végane  ouvrira ses portes au Hangar 14, le week end du 26 mai et 27 mai. Deux jours consacrés à une consommation plus respectueuse de la cause animale, de l’environnement et des ressources en présence de plus de 70 exposants.  Les organisateurs de cette manifestation attendent plus 4000 visiteurs pour assister aux nombreuses conférences et présentations de divers produits. (Livres, produits alimentaires, d’hygiène, cosmétiques, vêtements,… )

Déjà la ville de Bordeaux, en  janvier 2016, sous l’impulsion d’un bordelais avait lancé   une opération très médiatisée soutenue par l’Union de Métiers de l’Hôtellerie de Gironde (UMIH 33) pour inciter les restaurateurs à instaurer un repas végétarien … le dernier mardi du mois. Cette opération intitulée « Un repas pour la planète » lancée à grand renfort de communiqués de presse avait pour but d’alerter sur la nécessité de réduire notre empreinte carbone dans l’alimentation. Le but était surtout de coller à l’esprit de la COP 21 sur le climat, organisée à la même époque à Paris.

Au final, pas certain que cette promotion du végétarisme, très minimale ( un jour par mois…) ait remporté un franc succès auprès des restaurateurs, comme peut le laisser entendre l’absence total de bilan pour cette opération.

Pourtant, aujourd’hui, les plats végétariens tendent à apparaître sur les cartes de nombreux restaurants et pas uniquement le dernier mardi de chaque mois… De nouveaux restaurants affichent même clairement et uniquement leur couleur végane, trouvent un public et des habitués qui ne viennent plus uniquement des adeptes du véganisme ou de la décroissance.

Preuve qu’il est possible d’aller beaucoup plus loin dans cette révolution de nos assiettes. Un nouvel objectif serait d’éveiller les consciences d’un plus grand nombre au quotidien pour faire changer les habitudes alimentaires

Mais faut-il encore le vouloir.

A Bordeaux, la municipalité s’y met peu à peu, mais à pas comptés…

Le SIVU (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique) qui gère les repas dans les écoles a tout d’abord proposé un menu végétarien par mois dans les restaurants scolaires. Puis il a inauguré le menu sans viande (mais pas sans poisson) au départ intitulé végétarien (sic…) pour ensuite adopter  un menu du jour au choix pour les élèves : avec viande, sans viande ou sans porc.

Mais des confusions et une programmation incohérente persistent encore. Par exemple, lors de la semaine du 16 avril, deux menus végétariens pour tous ont été programmé , un seul durant la semaine du 23 avril pour enfin plus rien pendant trois semaines, jusqu’au 23 mai.

Pire dorénavant quand une omelette est proposée, un  menu viande est possible. Alors que, jusqu’à présent, le plat avec oeufs, non étiqueté végétarien, était proposé à tous!

Nous sommes donc encore très loin d’une éducation au végétarisme et à l’éveil des consciences.

Heureusement sur Bordeaux Métropole des communes s’y mettent. Les villes de Talence et Bègles proposent aujourd’hui un menu végétarien pour tous, une fois par  semaine.

Preuve une fois encore qu’il est possible de faire découvrir de nouvelles saveurs aux enfants et surtout d’apprendre à leurs parents que les protéines nécessaires à leur développement peuvent se trouver aussi bien dans les lentilles, les pois chiches,… que dans la viande ou le poisson.

Espérons que les représentants de Bordeaux et du Sivu seront présents lors du salon VeggieWorld  pour profiter des nombreuses conférences et parfaire ainsi leurs connaissances sur ce sujet.

Sur le même sujet:

https://ecolobordeauxblog.com/2017/12/22/vegetarisme-a-la-sauce-bordelaise/

https://ecolobordeauxblog.com/2018/02/08/menu-vegetarien-sans-viande-mais-pas-sans-poisson/

https://ecolobordeauxblog.com/2017/11/10/nouvelle-a-deguster-avec-moderation/

https://ecolobordeauxblog.com/2017/02/05/un-repas-vegetarien-par-semaine-cest-possible-la-preuve/

https://ecolobordeauxblog.com/2016/01/20/du-lard-ou-du-cochon-cette-convention/

https://ecolobordeauxblog.com/2015/02/06/dans-les-cantines-de-bordeaux-cest-la-fete-aux-vegetariens-cette-semaine/

https://ecolobordeauxblog.com/2014/09/18/encore-un-petit-effort-sivu-plait/

 

 

 

Publicités