Étiquettes

, , , , , ,

Projet place Gambetta

La mobilisation citoyenne, tout comme la pétition lancée par ce blog signée par plus de 10 500 personnes, n’ont pu empêcher le pire. 

Pour le maire, les marronniers de la place Gambetta ont été sacrifiés au nom du respect de la démocratie.

S’appuyant, dès le départ, sur l’association SOS Gambetta et quelques riverains, favorables à la coupe des marronniers,  il peut aujourd’hui affirmer que le projet final est le résultat d’un exercice démocratique long et exemplaire.

Il oublie juste de préciser que ce point de vue n’a jamais été majoritaire lors des différentes consultations, même lors de l’enquête publique.

Au final, la municipalité a validé un projet qui contentait surtout ses partenaires: les commerçants de cette place.

Cela passait par la coupe des marronniers afin d’ agrandir les trottoirs, côté nord et ouest, et de compenser ainsi les nuisances liées à une circulation déviée vers cette partie de la place.

 Une vision donc très partisane de la démocratie.

Le  maire restant sourd à toutes propositions alternatives, le collectif des marronniers de Gambetta, à l’heure du dérèglement climatique,  a tenté d’alerter les Bordelais sur la suppression des marronniers. Fort de ses signatures, du soutien de nombreux riverains, les opposants au projet espéraient bien faire revenir le maire à la raison. 

Mais le collectif n’a malheureusement pas non plus réussi à convaincre certains observateurs ou acteurs de la vie bordelaise, qui ne voyaient pas l’intérêt à se mobiliser pour des arbres qui allaient être remplacés, « en plus grand nombre ».

Aujourd’hui, peut être reviennent-ils sur leur jugement et  découvrent-ils que cette place, sans grands arbres, fait bien vide… 

Car la future place Gambetta sera effectivement bien plus minérale et n’apportera pas plus de fraîcheur qu’aujourd’hui, bien au contraire.  Ce n’était, du reste, pas le but recherché par la municipalité, malgré son discours affirmant sa volonté de lutter contre les îlots de chaleur…

L’objectif, avec la future « lisière végétale transparente »qui sera plantée, est  de permettre aux passants de voir les magasins ou restaurants de l’autre coté de la rue et ainsi de sécuriser le jardin.

Aujourd’hui, les 18 marronniers ne sont plus là et cette place semble bien triste. 

Mais que les Bordelais se rassurent,  la place Gambetta, en 2020, retrouvera rapidement de sa superbe grâce aux nombreuses manifestations commerciales, aux restaurants et hôtels de luxe, aux terrasses avec parasols,  brumisateurs et arbres en pots.

Vivement demain ?

 

 

 

Publicités