Étiquettes

, , , , , , ,

decheteries Bordeaux.png

Il semble que les travaux d’aménagement  sur le quartier Euratlantique ont quelque peu accéléré la fermeture de la déchetterie de Paludate.

Actuellement, le site, par un message quelque peu sibyllin, est déclaré « fermé pour une durée indéterminée », … Contacté, Bordeaux Métropole indique seulement que des travaux sur la déchetterie implique cette fermeture.

On sait que le « déménagement » définitif de Paludate, compte tenu de la réalisation de ce nouveau quartier,  est prévu de longue date. Mais pour l’instant Bordeaux Métropole, ne donne pas plus d’information sur le nouveau site de remplacement. La déchetterie devrait donc réouvrir, momentanément, sur ce même lieu. On croise les doigts…

Cette fermeture de Paludate n’arrange pas la situation de Bordeaux.

En effet, depuis fin avril, le centre de recyclage Bordeaux Surcouf (Bordeaux Nord) est lui aussi fermé pour cause de travaux et ce, jusqu’au 29 juillet.

Les Bordelais sont gentiment priés d’aller recycler ailleurs, c’est à dire sur les autres communes de la Métropole.

Bordeaux Métropole gagne des habitants mais peine donc à trouver des points de recyclage pour ses habitants.

La ville passe ainsi momentanément de trois déchetteries à une seule.(quai Deschamps)

Une déchetterie pour 250 000 habitants, pas fameux pour une ville qui se veut engagé dans la transition écologique !

Voilà une situation qui va très certainement encore ralentir la démarche « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage » et l’objectif de réduction de 3% des déchets ménagers.

Déjà en 2017,  chaque habitant de la métropole avait en moyenne produit 14,61 kg de déchets en plus, très loin des objectifs de réduction.

Et l’éloignement des déchetteries ne va pas certainement pas inciter les Bordelais à trier et à traverser tout Bordeaux pour jeter leurs encombrants.

Un aperçu de la carte (voir plus haut) permet de mieux se rendre compte du vide que connaît la ville de Bordeaux en matière de lieux pour la récupération des déchets.

Compte tenu de ces deux fermetures, il est étonnant qu’aucune ouverture temporaire ou autre écopoint ne soit proposé pour pallier au manque de déchetteries sur cette ville.

Ce n’est pas une nouveauté, Bordeaux ne sait pas gérer ses déchets.  La situation actuelle le confirme à nouveau cruellement.

Publicités