Étiquettes

, , , , , , , ,

Ginko

Quartier Ginko

 
Les élections municipales sont, pour les maires, une occasion rêvée de mettre en avant leur bilan. L’équipe de Nicolas Florian ne déroge pas à la règle, en publiant un document  de campagne qui décline différentes actions de la vie locale et en affirmant fièrement : « on l’a dit … on la fait! »
 
A ce petit jeu, le risque est de trouver des décisions politiques qui vont à l’inverse de l’affirmation première affichée.
 
Illustration concernant le secteur de la construction.
 
A l’heure du réchauffement climatique, certaines constructions récentes, sur Bordeaux interrogent quelque peu. En effet, dans les nouveaux quartiers bordelais, les riverains découvrent des bâtiments  de couleur sombre, très sombre…
 
On sait que toute surface minérale (place, immeuble,…) emmagasine de la chaleur pendant la journée pour mieux la relâcher la nuit . De ce fait, avec nos étés caniculaires, logements et bureaux, s’équipent de plus en plus souvent en climatiseurs. Si pour les immeubles anciens, la climatisation fait office d’agent régulateur, cela ne favorise pas vraiment la baisse de la température dans nos villes. Sans oublier une conséquence directe: une demande en électricité qui explose en été!
 
En ce qui concerne les nouvelles constructions, des moyens techniques existent: constructions bioclimatiques, choix des matériaux, exposition des constructions en fonction de l’orientation du soleil, toitures végétalisées, isolation par l’extérieur, mur végétal,… Autant de pratiques qui se mettent en place pour éviter la surchauffe dans nos habitations.
 
Bassins à flots

Œ Bassins à flots

 
La couleur extérieure du bâti fait partie de ces solutions pour rafraîchir les logements.
 
Il a été largement  démontré qu’une couleur foncée emmagasine plus de chaleur qu’une couleur claire et qu’elle subit aussi plus de tension, du fait des variations de température subies, ce qui n’aide pas à la longévité du revêtement choisi.
 
On l’a dit, on … ne l’a pas fait!
 
On pourrait penser cette variable dorénavant intégrée dans les programmes immobiliers bordelais. C’est du reste ce que nous affirme Anne Walrick, vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge du développement durable dans un article consacré à cette question, dans le journal Sud Ouest :
 
« Il est également important de réfléchir au choix des matériaux de construction et d’aménagement et à celui des des toitures pour éviter les couleurs foncées. À Bordeaux, Alain Juppé refuse systématiquement les immeubles trop sombres »
 
 
Il semble au vu des nombreuses constructions nouvelles ou en cours de réalisation qui adoptent un revêtement de couleur foncée, sur les quartiers du Ginko, Bassins à flots ou Euratlantique que le message ne soit pas passé, ni la règle vraiment respectée.