Étiquettes

, , , ,

2020 sera l’année du grand ménage en matière de panneaux d’affichage. La réflexion sur le nouveau règlement local de publicité intercommunal (RLPi), engagée le 22 mars 2013 par Bordeaux Métropole, arrive en effet au terme de la procédure et verra son application définitive, d’ici le début de cette année.

Le but de ce RLPi pour la collectivité était d’unifier à l’échelle de son territoire les anciens règlements locaux de chaque commune afin de les remplacer par une charte métropolitaine unique. Ce RLPi permettra ainsi de réglementer à l’échelle de la métropole affiches, enseignes et pré-enseignes afin de protéger le cadre de vie et l’environnement des habitants.

Pour ce faire, une démarche de concertation avait été lancée entre avril 2013 et juin 2016. Les habitants des 28 communes de Bordeaux Métropole avaient pu s’exprimer et émettre leurs  avis.

A l’issue de ces trois années de concertation, le RLPi a été approuvé par le conseil de Bordeaux Métropole, le 22 décembre 2017. Ce règlement est donc devenu opposable à compter du 9 février 2018 et s’applique à partir de cette date sur les 28 communes de Bordeaux Métropole.

Mais pourquoi certains panneaux sont-ils toujours en place dans nos rues? 

Si le nouveau règlement s’applique aux nouveaux dispositifs publicitaires, les annonceurs, en ce qui concerne les panneaux déjà posés, avaient encore deux ans pour se conformer aux nouvelles prescriptions, c’est à dire à la date limite du 9 février 2020. Six ans, en ce qui concerne les enseignes…

Préenseigne

Mais tous les panneaux d’affichage ne devraient pas forcément disparaître du paysage car le RLPi s’adapte en fonction de la localisation.  Ainsi sept zones ont été définies en fonction de leurs caractéristiques: espaces nature, secteurs d’intérêt patrimoniaux, abords du tramway, zones résidentielles, zones d’activités, … Pour connaître les obligations des annonceurs sur votre secteur, il suffit d’aller vérifier sur le site de Bordeaux Métropole. http://fichiers.bordeaux-metropole.fr/RLPi-approuve/Index_rlpi.html

De ce fait les grands panneaux publicitaires de 8m2 ne disparaitront pas totalement sur Bordeaux Métropole et resteront implantés sur le territoire, par exemple vers le secteur de l’aéroport ou encore certains axes dits « structurants », les élus estimant que ce type de panneaux pouvaient encore se justifier.